Tondre nos beaux moutons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tondre nos beaux moutons

Message par jaime lopez le Mer 15 Mar - 9:18


1991, Bustillos, Altiplano de Bolivie

Les moutons de l’Altiplano bolivien grandissent dans un milieu hostile, où l’eau est rare neuf mois de l’année, les pâturages sont pauvres, les nuits gelées. Leurs agro-éleveurs les conduisent de manière « extensive, traditionnelle, peu rentable, sans y prêter les soins adéquats »… Ils sont maigres comme des chiens maigres, d’une laine non commercialisable et un taux de reproduction très bas… produit pur  d’une adaptation à des conditions extrêmes durant 500 années, depuis l’invasion espagnole….

Le Programme d’Autodéveloppement Paysan (PAC) est arrivé il y a 10 ans dans un contexte de famine suite à une sécheresse exceptionnelle. L’UE finança une cinquantaine de Land Rover, avec leur propre garage et pièces de rechange, un tas de matériel sophistiqué débarqué d’avions militaires avec un grand renfort d’assistance technique, de télé et discours, et de drapeaux bleus et étoilés.

De la distribution de rations alimentaires, le « projet d’urgence » est devenu un « programme de développement participatif ». Nous faisions des routes, des retenues d’eau, chemins et ponts, des micro entreprises artisanales et de transformation, des centres de formation, du crédit, des champs école et de l’extension agricole de paysan à paysan, de la production animale, des laiteries, de l’alphabétisation fonctionnelle, … nous étions un état là où l’état bolivien était absent… ce que nous faisions, nous le faisions en grand. Bruxelles était fière, le gouvernement bolivien content.

Nos vétérinaires identifièrent alors que « le mouton de Potosi» avait besoin de «rafraichissement de sang», d’un fouet génétique. La solution était évidente. Notre « projet frère », installé dans la province voisine d’Oruro, travaillait depuis des années avec la recherche nationale à l’amélioration génétique des moutons locaux : un succès en termes de ratio viande/carcasse, de qualité de laine, d’indices de reproduction et de gain de poids. Les « moutons de Patacamaya » s’exportaient dans la région et il était inconcevable que son « projet frère » de Potosi (où nous travaillions) ne les avait pas utilisés. Synergie oblige, missions de consultants à l’appui, nous nous décidâmes à en introduire, pas une dizaine pour tester, mais trois cent pour avoir un impact, sûrs nous étions du succès à venir.

Nous avons amené nos éleveurs en visite d’échange : ils allaient introduire la luzerne et les abris, mais n’avaient pas les moyens. Nous avons alors conçu un produit financier permettant d’acheter moutons, semences, le matériel exogène pour les enclos, et un peu de d’équipement pour le transport du fourrage et l’eau. Nous avons formé et équipé des para-vétérinaires... Tout était prêt.

Nous avons alors envoyé une vingtaine de gros camions du projet pour acheminer les moutons de race, afin d’améliorer nos maigres moutons créoles.

Une cérémonie fut organisée pour distribuer moutons, matériaux, crédits. Les gros moutons, jamais vus par les femmes, furent transportés ensuite par les paysans en bicyclettes, brouettes, portés dans les bras ou à dos, dans les taxis locaux… un pèlerinage mystique jusqu’au fond des montagnes où le milieu inclément les attendait.

J’ai alors assisté à un des spectacles plus tristes de ma vie. Les nouveaux arrivés ont d’abord cherché à manger et n’ont rien trouvé de bon ; ils ont usé dans les rochers leurs sabots habitués à marcher dans les sols sableux du lac Poopo. Ne pouvant finalement plus marcher, ils ont pleuré le long des routes pendant des semaines, avant de disparaitre dans la nature avec nos crédits impayables…

Leçon : tester d’abord. Les conditions préalables ne suivent mais précédent toute généralisation

jaime lopez

Messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum